Classification des vêtements de protection chimique

Répondre
Avatar du membre
V-X
Administrateur du site
Messages : 325
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 03:56
Localisation : Lille
Groupes :
Contact :
    Windows 10 Opera

Classification des vêtements de protection chimique

Message par V-X »

Classification des vêtements de protection chimique

La directive européenne 89/686/CE couvre ces produits. Elle définit les critères pour l’application du marquage CE sur les équipements de protection individuelle (E.P.I.). Elle s’applique aux E.P.I. destinés à un usage professionnel ainsi que dans d’autres activités. Elle fait référence aux normes européennes (EN) pour être en conformité avec les exigences de base. Dès qu’un fabricant déclare que ses produits ont des propriétés protectrices, ceux-ci deviennent des équipements de protection individuelle (E.P.I.).

Le marquage CE est obligatoire pour tous les E.P.I. commercialisés en Europe.

Pour la procédure d’évaluation de la conformité, les E.P.I. se répartissent en 3 catégories différentes en fonction du risque contre lequel ils protègent.

Chaque catégorie comporte une autre procédure de certification.



Catégorie 1 : E.P.I. de conception simple

Cet E.P.I. protège l’usager contre les risques mineurs qui sont définis dans la liste exhaustive de l’article8(3). Les vêtements de pluie en sont un exemple type. Le fabricant déclare la conformité uniquement au moyen d’une déclaration de conformité CE, sans avoir à passer par un organisme notifié.
Cette “auto-certification” ne dispense pas le fabricant de l’obligation d’établir un dossier technique démontrant la conformité.


Catégorie 2 : conception ni simple ni complexe

E.P.I. non défi ni dans la liste exhaustive des articles 8(3)(a) et 8(4)(a) de la directive, ce qui signifie que cette catégorie comprend tous les E.P.I. qui ne sont pas explicitement mentionnés dans la catégorie 1 ou 3. Des exemples types d’E.P.I. de catégorie 2 sont : vêtements haute visibilité, vêtements pour chambres froides...

Ces E.P.I. sont soumis à une procédure d’examen de type CE par un organisme notifié indépendant et une déclaration de conformité CE est produite par le fabricant.

Catégorie 3 : E.P.I. de conception dite “complexe”

Ces E.P.I. – définis par la liste exhaustive de l’article 8(4)(a) de la directive – sont destinés à protéger contre des dangers mortels ou qui peuvent nuire gravement et de façon irréversible à la santé de l’utilisateur. Les exemples sont les vêtements de lutte contre l’incendie et les vêtements de protection contre les risques chimiques.

Ces E.P.I. sont soumis à une procédure d’examen de type CE par un organisme notifié indépendant et à l’une des deux procédures d’assurance qualité telles que décrites dans les articles 11A et 11B de la directive.

Une déclaration de conformité CE est produite par le fabricant.




EN 1149 - Protection contre les charges électrostatiques


Image

La norme définit les exigences pour les matériaux et le projet pour vêtements de protection dissipant les charges électrostatiques, utilisés comme éléments d’un système de mise à la terre pour éviter décharges électriques pouvant provoquer un incendie.


Image - La norme spécifie les exigences électrostatiques et les méthodes d'essais pour les vêtements deprotection dissipant l'électricité statique pour éviter les étincelles pouvant provoquer un incendie.


Image - La norme définit les méthodes de mesure de la dissipation de la charge électrostatique de la surface des matériaux pour vêtements.


Image - La norme certifie que le vêtement de travail résiste aux arcs électriques.



EN 943:2002 - Protection contre les produits chimiques liquides et gazeux, y compris les aérosols et les particules solides

Image


- TYPE 1 : Combinaisons étanches aux gaz – Combinaison qui sont scellées intégralement - Protection chimique ventilée ou non ventilée étanche aux gaz contre les substances chimiques liquides, les aérosols liquides et les particules solides (EN 943-1).
Image

- TYPE 1a - Combinaison avec système d’alimentation en air respirable, isolé, par exemple : appareil respiratoire autonome à circuit ouvert et air comprimé porté à l’intérieur de la combinaison


- TYPE 1b - Combinaison avec système d’alimentation en air respirable, par exemple : appareil respiratoire autonome à circuit ouvert et air comprimé porté à l’extérieur de la combinaison


- TYPE 1c - Combinaison avec air respirable apportant une pression positive, par exemple avec conduite d’arrivée d’air


Type 2 : Combinaisons non étanches aux gaz - Combinaisons qui conservent une pression positive pour empêcher l’infiltration de poussières, liquides et vapeurs - Protection chimique ventilée ou non ventilée NON étanches aux gaz contre les substances chimiques liquides, les aérosols liquides et les particules solides (EN 943-1).

Image - TYPE 2 - Combinaison de protection chimique avec air respirable apportant une pression positive



PARTIE 2

Image - TYPE 1 - Combinaisons de protection chimique étanches aux gaz



Image - TYPE ET - Combinaisons de protection chimique destinées aux équipe de secours



Type 3 : Protection étanche aux liquides (norme EN14605).
EN 14605 - Vêtements de protection contre les produits chimiques liquides
Cette norme définit les conditions minimales requises de protection des vêtements contre les éclaboussures (Type 4). Par rapport aux vêtements de type 6 (protection contre les éclaboussures de liquides) cette norme prend en compte la possibilité que l'utilisateur, surtout en cas d'urgence, peut entrer en contact avec le contaminant pendant longtemps et en grande quantité.

TYPE PB[3] ou PB[4] : protection partielle du corps

Image - TYPE 3: liaisons étanches au jet

Image - TYPE 4: résistant a la pénétration par des liquides pulvérisés



Type 4 : Protection étanche aux pulvérisations (norme EN14605).
EN ISO 13982-1 - Protection contre les particules solides
Image - Type 5 : Protection contre les particules solides en suspension dans l'air (EN13982-1).

Cette norme définit les conditions minimales requises des vêtements de protection contre les produits chimiques offrant une protection contre les particules solides transportées par l'air (vêtements de TYPE 5)



Type 6 : Protection limitée contre les substances chimiques liquides non dangereuses (EN13034).
EN 13034 - Protection limitée contre les produits chimiques liquides
Décrit le niveau de protection chimique le plus bas; le but est de protéger contre une exposition potentielle de petites quantités de spray ou un volume restreint (arrosé par accident) de produits chimiques moins dangereux, pour lesquels une barrière de perméabilité totale n’est pas nécessaire.

TYPE PB[6] : couvre et protège uniquement des parties spécifiques du corps (par exemple : veste, tablier)

Image - TYPE 6 : protège au moins le torse et les membres (combinaison une pièce ou tenue deux pièces)


EN 374-3 - Gants de protection contre les produits chimiques


Image


Un gant résistant aux produits chimiques est un gant étanche selon EN374-2:2003 et qui a obtenu un indice de performance au moins égal à 2 (sur 6) pour trois produits de la liste ci-dessous :
  1. = méthanol
  2. = acétone
  3. = acétonitrile
  4. = dichlorométhane
  5. = carbone disulfure
  6. = toluène
  7. = diéthylamine
  8. = tétrahydrofurane
  9. = acétate d’éthyle
  10. = n-heptane
  11. = soude caustique 40%
  12. = acide sulfurique 96%

Filtres de protection respiratoire

EN 136
Norme s’appliquant aux masques complets, pour une utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire (ARI à adduction d’air comprimé, ventilation assistée, etc.)

EN 137
Appareils de protection respiratoire autonomes à circuit ouvert, à air comprimé

EN 138
Appareils de protection auto-aspirante

EN 140
Norme qui s’applique au demi-masque réutilisable, pour une utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire (ARI à adduction d’air comprimé, ventilation assistée, etc.)

EN 143 : FILTRES À PARTICULES
La norme EN143:2000 définit les exigences en terme de pénétration, de résistance respiratoire des filtres à particules qui peuvent équiper les demi-masques et masques complets.
Les filtres à particules protègent contre les particules solides et liquides telles que poussières, fumée, fumées de soudage, brumes, micro-organismes et particules radioactives.
Les filtres à particules sont classés en fonction de leur efficacité de filtration :

P1 Filtre à faible efficacité
Particules de matières inertes
Jusqu’à 4 fois la VME1

P2 Filtre à faible efficacité
Particules de matières faiblement toxiques, particules d'amiante
Jusqu’à 10 fois la VME1

P3 Filtre à haute efficacité
Particules de matières toxiques ou très toxiques, particules de matières cancérigènes, particules de matières radioactives, spores, bactéries, virus,
enzymes
Jusqu’à 50 fois la VME1 pour un demi-masque
Jusqu’à 200 fois la VME1 pour un masque complet

Longévité

Le filtre ne s’use pas mais se colmate sous l’effet des particules et de l’humidité résultant d’une résistance à la respiration accrue.
Contre les substances radioactives, et les micro-organismes, il est recommandé de n’utiliser un filtre à particules qu’une seule fois
Un filtre à particules doit être remplacé lorsque la respiration devient pénible

1 VME = Concentration en dessous de laquelle des individus peuvent être exposés pendant 8 heures sans risque pour leur santé.

EN 145
Appareils de protection respiratoire isolants autonomes à circuit fermé, du type à oxygène comprimé ou à oxygène-azote comprimé

EN 148
Filetage pour pièces faciales. Cette norme décrit différents types de connexions des EPI et filtres aux masques.
La plus commune est la norme EN 148-1 qui définit le filetage Rd40 x 1/7’’


EN 149 : DEMI-MASQUES JETABLES

- FFP1

Protection contre les aérosols solides et liquides non toxiques pour des concentrations jusqu’à 4 fois la VME1.

Protège par exemple contre le carbonate de calcium, le kaolin, le ciment, cellulose, soufre, coton, farine, charbon, métaux ferreux, huiles végétales et bois tendre.

S’utilise surtout dans : l’industrie textile, artisanat, métallurgie, exploitation minière, travaux publics souterrains, menuiserie, ébénisterie (bois durs exceptés).


- FFP2

Protection contre les aérosols solides et liquides aux toxicités faibles pour des concentrations jusqu’à 10 fois la VME1.

Protège par exemple contre le carbonate de calcium, le kaolin, le ciment, cellulose, soufre, coton, farine, charbon, métaux ferreux, huiles végétales, le bois, les fibres de verre, le plastique, le quartz, le cuivre, l’aluminium, les bactéries, les champignons, les tuberculoses micro-bactériens.

S’utilise surtout dans : l’industrie textile, artisanat, métallurgie, exploitation minière, travaux publics souterrains, menuiserie, ébénisterie, soudure, fonte et découpage de métaux, hôpitaux, laboratoires, contrôles médicaux.


- FFP2 charbon

FFP2 NR SL VO : protection contre les vapeurs organiques tels : peintures, pesticides, soudure, cétones, hydrocarbures et contre les mauvaises odeurs.

FFP2 NR SL VO-GA : protection contre les vapeurs organiques et gaz acides tels : peintures, pesticides, soudure cétones, hydrocarbures et aussi en industrie électronique (batteries), industrie minière, hydrogène sulfuré, oxyde de soufre, azote et contre les mauvaises odeurs.

- FFP3

Protection contre les aérosols solides et liquides toxiques pour des concentrations jusqu’à 50 fois la VME1.

Protège surtout contre le carbonate de calcium, le kaolin, le ciment, la cellulose, le soufre, le coton, la farine, le charbon, les métaux ferreux, les huiles végétales, le bois, les fibres de verre, le plastique, le quartz, le cuivre, l’aluminium, les bactéries, les champignons, les tuberculoses micro-bactériens, le chrome, le manganèse, le nickel, le platine, la strychnine, les poussières et les fumées de métaux, les virus et les enzymes.

S’utilise par exemple dans l’industrie textile, artisanat, métallurgie, exploitation minière, travaux publics souterrains, menuiserie, soudure, fonte, découpage de métaux, hôpitaux, laboratoires, contrôles médicaux, industrie pharmaceutique, traitement des déchets toxiques, fabrication de batteries (Ni-Cad).

Réutilisation

Les demi-masques filtrants anti poussière sont rangés en fonction de leur réutilisation dans le temps :

NR pas réutilisables : masques destinés à l'utilisation pendant une seule journée de travail.

R réutilisables : masques destinés à l'utilisation pendant plusieurs journées de travail.


1 VME = Concentration en dessous de laquelle des individus peuvent être exposés pendant 8 heures sans risque pour leur santé.


EN 402
Appareils de protection respiratoire pour l’évacuation ; appareils de protection respiratoire
autonomes à circuit ouvert, à air comprimé avec masque complet ou embout buccal.

EN 403
Appareils de protection respiratoire pour l'évacuation - Appareils filtrants avec cagoule pour
l'évacuation d'un incendie

EN 405
Demi-masques filtrants à soupapes contre les gaz ou contre les gaz et particules

EN 529
Guide pour la sélection et l’utilisation des appareils de protection respiratoire

EN 1146
Appareils de protection respiratoire pour l’évacuation ; appareils de protection respiratoire isolants autonomes à circuit ouvert, à air comprimé avec cagoule

EN 12021
Air comprimé pour appareils de protection respiratoire

EN 12941
Appareils filtrants à ventilation assistée avec casques ou cagoules contre les particules, les gaz et vapeurs.
3 classes pour l’ensemble de l’équipement :
  • TH1,
  • TH2,
  • TH3.
Les cartouches de filtration particules sont marquées :
  • TH1P,
  • TH2P,
  • TH3P.
EN 12942
Appareils filtrants à ventilation assistée avec masques complets, demi-masques ou quarts de masques contre les particules, les gaz et vapeurs.
Les 3 classes de protection sont :
  • TM1,
  • TM2,
  • TM3
EN 13794
Appareils de protection respiratoire isolants autonomes à circuit fermé pour l’évacuation

EN 14387 : FILTRES À GAZ & FILTRES COMBINÉS

  • A | Gaz et vapeurs organiques, à point d'ébullition supérieure à 65°C
  • AX | Gaz et vapeurs organiques, à point d'ébullition inférieur ou égal à 65
  • B | Gaz et vapeurs inorganiques (ex : chlore, hydrogène sulfuré...)
  • E | L'anhydride sulfureux, l'acide chlorhydrique (gaz acides)
  • K | Ammoniac
  • CO | Oxyde de carbone
  • Hg | Vapeurs de Mercure
  • NO | Vapeurs nitreuses

Il existe 3 classes de filtres à gaz :

Classe 1 (A1 B1 E1…)
Capacité d'absorption réduite, concentration maximum de gaz polluant 0.1 Vol.%.

La limite recommandée d'emploi des filtres anti-gaz classe 1 est égale à 1000 particules par million de polluant dans l'air

Classe 2
(A2 B2 E2…) Capacité d'absorption moyenne, concentration maximum de gaz polluant 0.5 Vol.%.

Classe 3
(A3 B3 E3…) Capacité d'absorption grande (presque toujours cartouche filtrante), concentration maximum de gaz polluant 1.0 Vol.%


FILTRES COMBINÉS
Les filtres combinés arrêtent à la fois les gaz et vapeurs et les particules. L’air traverse d’abord les éléments filtrant les particules puis ceux absorbant les gaz. L’élément filtrant stoppe des particules aérosolées tels que les gouttelettes de peinture.

La vaporisation de liquides requiert l’emploi de filtres combinés.

Exemple : A2B2E1K1-P3 R

EN 14593-1
Appareils de protection respiratoire isolants avec pulmo-commande et masque complet

EN 14593-2
Appareils de protection respiratoire isolants avec pulmo-commande et demi-masque

EN 14594
Appareils de protection respiratoire isolants à adduction d’air comprimé à débit continu


Répondre