Les sources d’inflammation

Avatar du membre
France V-X
Administrateur du site
Messages : 309
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 01:56
Localisation : Lille
    Windows 10 Chrome
Groupes :
Pays :
France (fr)
France

Les sources d’inflammation

Message par France V-X »

Les sources d’inflammation

On distingue trois catégories de sources d’inflammation potentielles.

les étincelles
Elles peuvent être produites par choc, le fonctionnement des appareils électriques, l’électricité statique, l’appareillage électrique des véhicules.

les flammes nues
Cigarette, allumette, appareil de soudure.

les points chauds
Moteurs, pots d’échappement et freins peuvent être à des températures très élevées lorsque le véhicule circule sur le site.
Image

Règles de prévention

La première règle de prévention passe par la lutte contre les gestes-réflexes.

L’interdiction de fumer s’est généralisée dans les entreprises mais la possession d’articles de fumeurs dans la poche peut conduire à des gestes irréfléchis.

L’utilisation des appareils électroportatifs miniaturisés (téléphone, ipod, appareils photos numériques) doit être totalement interdite.

La présence simultanée d’autres travaux, utilisant des moyens et des outils incompatibles avec la mise en sécurité d’une zone à risque doit faire l’objet
d’un plan de prévention et d’un permis de feu.

Enfin, la mise à la terre des matériels dès que l’on est en présence de matières inflammables, doit être réalisée systématiquement.
Image

L’électricité statique


Origine des charges

Tout frottement peut provoquer l’apparition de charges électrostatiques. Par exemple : frottement de l’air sur la carrosserie d’un véhicule en mouvement, le frottement des pneus sur la route, l’écoulement des hydrocarbures dans les tuyauteries, port de tissus synthétiques, ...
Image

Décharge électrique

Lorsqu’une masse chargée d’électricité statique est proche d’une masse sans charge (on dit aussi à un potentiel plus faible), alors un déplacement brutal
de charge sous forme d’étincelles va se produire afin de rétablir l’équilibre électrique entre les deux masses.

Prévention du risque

Installation de liaisons équipotentielles fixes (entre les équipements du dépôt) ou mobiles (entre le véhicule et le poste d’accueil). Choix d’outils, d’équipements, de vêtements et de chaussures anti-statiques.
Image
Tout frottement est générateur d’électricité statique.

Plus la quantité d’électricité statique accumulée est importante, plus le risque d’une décharge, sous forme d’étincelle, est grand. Le danger est important lorsqu’on est en présence de vapeurs inflammables.


Frottement sur le camion

Les frottements divers (air sur le camion, pneus sur la route,...) créent de l’électricité statique qui ne peut pas s’évacuer vers le sol, les pneus étant
peu conducteurs.
Lorsque le véhicule arrive au poste de chargement ou de livraison il faut, avant toute opération, éliminer ces charges électriques.


Chargement

Avant chargement on établit une liaison équipotentielle, appelée couramment “mise à la terre”, avec un câble entre le poste de chargement et le véhicule. C’est par ce câble que l’électricité statique est éliminée en toute sécurité.
Des bornes sont prévues à cet effet sur les citernes.


Livraison

A la livraison, la liaison équipotentielle est réalisée soit par un câble soit par le flexible équipé d’une trame métallique.
Dans le cas du flexible, on relie en premier celui-ci au camion citerne puis on fait toucher l’autre extrémité du flexible à la bouche de dépotage, bouchons
en place.


Frottement du liquide dans les tuyauteries

Au passage des liquides dans les tuyauteries et dans le bras de chargement, il se crée une différence de potentiel par frottement.
Dans le cas d’un chargement par le dôme, l’électricité accumulée risque de produire une étincelle entre le tube plongeur et le bord du trou d’homme, précisément à l’endroit où se forme le mélange explosif de vapeurs et d’air.

Pour éviter toute étincelle, il faut mettre en contact le bras de chargement et le bord du trou d’homme avant de commencer le chargement. Ce contact
doit être maintenu pendant tout le chargement.


Frottement dans l’air

Tant que le bras de chargement ne plonge pas dans le liquide, la dispersion du liquide en gouttelettes crée d’importantes quantités d’électricité statique.

Une différence de potentiel électrique se développe rapidement entre le produit chargé et les parois métalliques de la citerne ; les risques d’étincelles augmentent, c’est pourquoi tout chargement en pluie peut être particulièrement dangereux, et donc interdit.