Les liquides inflammables

Avatar du membre
France V-X
Administrateur du site
Messages : 309
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 01:56
Localisation : Lille
    Windows 10 Chrome
Groupes :
Pays :
France (fr)
France

Les liquides inflammables

Message par France V-X »

Les liquides inflammables

Inflammation des liquides

Les liquides ne brûlent pas directement. Ce sont, en fait, leurs vapeurs qui intimement mélangées à l’air s’enflamment au contact d’une flamme ou
d’une étincelle.
On distingue plusieurs étapes du processus d’inflammation en fonction de la température.

En-dessous du point d’éclair les vapeurs sont émises en quantité insuffisante : il n’y a pas de risque d’inflammation, sauf en cas de pulvérisation.

Lorsque la température est égale au point d’éclair les vapeurs émises dans l’air peuvent être enflammées mais le feu s’éteint car il ne s’entretient pas de
lui même ; le danger persiste.

Au point de feu (quelques degrés au-dessus du point d’éclair) les vapeurs sont émises en quantité suffisante : la flamme dure, le feu s’auto-entretient.

A partir du point d’auto-inflammation le mélange air-vapeur s’enflamme de lui même.
Image

Inflammation des brouillards

Finement divisés sous forme de minuscules gouttelettes (pulvérisation, brouillard) les liquides peuvent s’enflammer directement sans passer par
l’état de vapeur, à une température supérieure à leur point d’éclair.

Certains solides combustibles pulvérulents peuvent aussi s’enflammer très facilement (poussières de charbon, farine, sucre, poussières de bois,...).
Image

Limites d’inflammabilité

Une combustion dans l’air n’est possible que lorsque la concentration en vapeurs inflammables est suffisante :
- C’est la limite inférieure d’inflammabilité

Par contre, au-dessus d’une certaine concentration de vapeurs combustibles dans l’air, l’inflammation est impossible :
- C’est la limite supérieure d’inflammabilité

Entre ces limites, le mélange vapeur-air peut s’enflammer ou exploser. Lors d’un transfert de produit, ce risque est permanent, pour le limiter, il faut respecter toutes les consignes de prévention.

Exemple du supercarburant

Pour le supercarburant, en-dessous de la limite de 1%, la concentration de vapeurs combustibles est insuffisante pour permettre l’inflammation.
Au-dessus de la limite de 7,6%, l’excès de vapeurs dans le mélange ne permet pas l’inflammation.
Image