Le raffinage du pétrole

Avatar du membre
France V-X
Administrateur du site
Messages : 309
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 01:56
Localisation : Lille
    Windows 10 Chrome
Groupes :
Pays :
France (fr)
France

Le raffinage du pétrole

Message par France V-X »

Le raffinage du pétrole

Une distillation spécifique

Le bitume s’obtient essentiellement par distillation d’un mélange de bruts contenant au moins un brut à bitume ; les autres, plus légers, satisfont les besoins
en carburants et en combustibles.

Contrairement à une idée fausse, le bitume n’est pas un résidu de pétrole dont l’industrie pétrolière souhaite se débarrasser à peu de frais. En réalité, pour
fabriquer un bitume de qualité avec des propriétés constantes, les producteurs sélectionnent méticuleusement un ou des bruts à bitume, objets de procédures d’homologation internes très sévères.

Sur les quelques 1.300 pétroles bruts recensés à ce jour, seuls à peu près 10% sont exploitables pour fabriquer du bitume répondant aux spécifications des
consommateurs actuels !

Fabrication par distillation directe

La distillation directe des bruts est effectuée dans une unité particulière de raffinerie comportant une tour « atmosphérique » et une tour « sous vide ».
Le brut, préalablement décanté et dessalé, est chauffé à une température voisine de 340°C puis envoyé dans la première colonne de fractionnement maintenue à la pression atmosphérique, d’où le nom de cette tour. Le produit récupéré en fond de tour est le « brut réduit ».

Le brut réduit, réchauffé à 400°C, est envoyé dans une colonne à la pression réduite (quelques dizaines d’hectopascals). Dans certains cas, en complément
de cette première étape de raffinage, un désasphaltage au solvant est réalisé sur le fond de distillation sous vide, afin d’extraire les fractions lubrifiantes et donner un bitume dur à usage routier.

Désasphaltage au solvant

Le désasphaltage au solvant est employé comme un complément dans le raffinage des “bruts à huile”. Il est le plus souvent pratiqué sur le fond de distillation sous vide, dont il est difficile de séparer complètement les fractions lubrifiantes dans les conditions normales d’utilisation des colonnes sous vide opérant sur des bruts peu denses.

Selon le solvant employé, butane ou propane, on obtient différentes classes de bitume en faisant varier la nature du fond de distillation sous vide (degré d’épuisement) et les conditions de fonctionnement de l’unité de désasphaltage, notamment la température et la pression et le rapport solvant/charge.

Le bitume ainsi obtenu est appelé bitume PPA (Propan- Precipited-Asphalt) ou bitume de désasphaltage en français.

Bitumes oxydés

Les bitumes oxydés ou bitumes soufflés, réservés à des usages industriels, sont obtenus par l’injection d’air dans une charge composée habituellement de distillats et de produits lourds provenant de la distillation sous vide.

Cette réaction se fait à température élevée (280 °C en moyenne). L’air introduit à la base de la colonne circule à contre-courant de la charge bitumineuse et l¹oxygène, en réagissant, conduit à une déshydrogénation des molécules hydrocarbonées qui se lient et à la formation des groupes hydroxyles, carboxyles, acides et des esters.

L’eau produite par la réaction, ainsi que les hydrocarbures légers sont évacués avec le courant gazeux.

Image