La Transmission

Avatar du membre
France V-X
Administrateur du site
Messages : 309
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 01:56
Localisation : Lille
    Windows 10 Firefox
Groupes :
Pays :
France (fr)
France

La Transmission

Message par France V-X »

La Transmission
Emplacement :

De la boite de vitesses... ...jusqu’aux roues motrices
Image
La transmission est composée des éléments suivants :
  • L'arbre de transmission
  • Le pont et le différentiel
  • Les demi-arbres de roues
Image

Rôles :

L’arbre de transmission :

L’arbre de transmission: placé entre la boite de vitesses et le pont, il transmet le mouvement depuis l’arbre secondaire ( arbre de sortie de boite de vitesses ) vers un ou plusieurs essieux moteurs.

Le pont : Démultiplie et modifie le sens du mouvement entre l’arbre de transmission et les demi-arbres de roues ( « renvoi d’angle» )

Le différentiel
: Permet aux 2 demi-arbres de roues de tourner à des vitesses différentes ( ex : dans les virages ).

Les demi-arbres de roues : Transmettent le mouvement aux roues motrices.


Descriptions :
Image
Image

Descriptions de l’arbre de transmission :

Tout comme le châssis du véhicule, l’arbre de transmission est conçu de façon a supporter des mouvements de traction, torsion et étirement occasionnés lors des opérations de déplacement du véhicule (exemple : trou dans la chaussée, passage sur un ralentisseur, choc avec une bordure... ).

De même, l’arbre de transmission peut être composé de 2 tubes distincts pour recevoir l’installation d’un ralentisseur hydraulique ou électrique.
Image

Descriptions du pont :

Le pont est composé d’un pignon d’attaque et d’une grande couronne.

La différence de taille ( nombre de dents ) entre le pignon d’attaque et la grande couronne assure la démultiplication (réduction) du mouvement entre l’arbre de transmission et les demi-arbres de roues.
Image

Le pont et le différentiel :

La forme conique du lien entre le pignon d’attaque et la grande couronne assure la modification du mouvement longitudinal de l’arbre de transmission vers un mouvement transversal des deux demi-arbres de roues.
Image

Le différentiel :

Lorsque le véhicule circule en ligne droite :
les deux roues ( gauche et droite ) d’un même essieu parcourent exactement la même distance et en même temps...Les deux roues ont la même vitesse de rotation : la vitesse de rotation des deux demi-arbres de roues est identique.
Image

Lorsque le véhicule circule dans une courbe (un virage ou un tournant) :
la roue extérieure à cette courbe doit parcourir plus de distance que la roue intérieure mais dans un temps identique.Les deux roues n’ont pas la même vitesse de rotation.
Alors les deux demi-arbres de roues ont des vitesses de rotation différentes !
Image
Si les planétaires et satellites restent immobiles, les deux demi-arbres de roues tournent à la même vitesse( véhicule en ligne droite ). Si les planétaires et satellites entrent en mouvement, les deux demi-arbres de roues tournent à des vitesses différentes ( véhicule dans une courbe ).


Le blocage de différentiel :

Certains véhicules ( en particulier ceux destinés à un usage «tous terrains» ) peuvent être équipé d’un blocage du différentiel. Une fois ce dispositif en fonction, les deux demi-arbres de roues sont contraints d’avoir la même vitesse de rotation.Le blocage du différentiel est utile pour éviter que le véhicule patine, s’enlise ou s’embourbe.
Image
Le blocage de différentiel manuel :

Le blocage de différentiel manuel améliore la motricité sur les surfaces glissantes. En temps normal, sur ce type de terrain, le différentiel reporte le couple vers les roues qui présentent le moins d’adhérence. Celles-ci patinent alors sur place en stoppant la progression.

Réservé aux véhicules dotés d’une transmission intégrale, le blocage de différentiel manuel empêche ce désagrément en répartissant équitablement le couple moteur entre les essieux avant et arrière (blocage inter-ponts) ou entre les deux roues d’un même essieu (blocage inter-roues).

Les roues qui perdent leur adhérence tournent ainsi à la même vitesse que les autres. Dans le cas d’un blocage inter-ponts, c’est le différentiel central qui peut être verrouillé, afin de reporter également la force motrice à chacun des deux essieux. S’il s’agit d’un blocage inter-roues, ce sont les différentiels arrière et avant qui sont verrouillés de la même manière.

Le blocage du différentiel sert à bloquer / limiter la différence de rotation entre les roues.

Le but étant d'éviter l'effet parfois indésirable du différentiel en forçant les roues à toutes tourner de la même manière. De ce fait, un 4X4 équipé d'un blocage de différentiel peut se sortir d'un mauvais pas avec seulement une seule roue située sur un sol ayant du grip.


Notion d’essieux moteurs :

Définitions :

Un essieu possédant un pont reçoit le mouvement du moteur, c’est à dire la motricité.

Cet essieu est appelé « essieu moteur». Avec 2 roues motrices / 4, on dit que le véhicule est «2x4»-En traction avant avec les roues motrices à l’avant -En propulsion avec les roues motrices à l’arrière.
Image
Image

Notion de pont long et pont court :

Un pont long et un pont court se distinguent par la démultiplication qui s’opère entre le pignon d’attaque et la grande couronne. Celle-ci peut même être complétée par une sur-démultiplication au niveau des moyeux de roues (véhicules tous terrains, ou de « chantiers » )

Un pont long avec faible démultiplication, autorise des vitesses plus élevées, favorise la puissance, c’est le pont des véhicules routiers.

Un pont court avec forte démultiplication, favorise le couple au détriment de la vitesse, c’est le pont des véhicules de chantiers.
Image